Pourquoi favoriser les croquettes pour votre chien ?

 

Les chiens ne sont pas difficiles, ils mangent presque tout. Mais attention ! Il convient de bien savoir ce qu’il faut ou ne pas donner au chien au risque de causer un déséquilibre dans son alimentation et l’exposer aux maladies comme le diabète.

Les croquettes pour chien : qu’est-ce que c’est ?

Les croquettes pour chien sont constituées d’éléments nutritifs secs. Elaborées avec soin par des vétérinaires nutritionnistes, elles constituent une bonne source de nourriture parfaitement adaptée aux besoins du chien, en fonction de son âge et de son poids. Il n’est donc pas nécessaire de lui donner une grosse quantité pour arriver à le rassasier contrairement aux boites de conserves pour chien. Les croquettes se préparent très facilement et ne demandent pas de conservation particulière. En effet, elles peuvent se conserver à température ambiante ce qui est très bien pour votre chien car il préfère les aliments à température ambiante. Il ne souffrira donc pas de diarrhée ou de trouble gastriques dû à la mauvaise conservation et à l’humidité.

 

Quelle quantité dans sa gamelle ?

Le type de ration à  donner à votre chien  dépend  de son poids, de son âge et de sa taille. Les indications relatives aux dosages sont généralement données sur le paquet de croquettes. Si vous souhaitez, vous pouvez utiliser un gobelet doseur si vous en disposez, en respectant les quantités recommandées sur le paquet. Certaines marques insèrent des doseurs à l’intérieur du paquet, ce qui peut être très pratique car elles indiquent clairement comment procéder. Ses portions sont à respecter selon l’avis du vétérinaire. Il faut toutefois souligner que certains éléments doivent être présents sur le paquet de croquettes pour chien. Vous devez y retrouver l’analyse en pourcentage, la liste des ingrédients, les vitamines et le mode d’emploi. Même si elles paraissent moins appétissantes que les boites de conserves pour chien, les croquettes sont saines et équilibrées. Elles se digèrent bien et elles contiennent des aliments complets. Elles peuvent variées en fonction de la marque et de la gamme que vous choisirez. Il en existe pour toutes les races de chiens.

Mon chien tire en laisse !

Un chien qui tire en laisse est très dure vivre pour beaucoup de maitres lorsqu’ils vont en promenade. C’est d’autant plus difficile si c’est récurent. Quels sont les facteurs qui poussent un chien à tirer en laisse ? Voici un aperçu des différentes raisons.

 

Pourquoi mon chien tire en laisse ?

Il existe plusieurs raisons qui poussent un chien à tirer sur sa laisse. L’une d’entre elles et non la moindre, est que le chien renifle. En fait, c’est un animal très curieux de son environnement, ce qui le pousse à l’explorer. L’odorat du chien est particulièrement sensible et c’est le moyen par lequel il s’oriente principalement.  Il se laisse donc naturellement emporté par ses expériences olfactives qui peuvent le pousser à aller plus vite en vous entrainant dans son sillage. Son but est tout naturellement de finir par trouver d’où proviennent ces odeurs. Une autre raison est que votre chien s’il ne sort pas fréquemment sera complètement surexcité une fois dehors. A l’image d’un individu privé de sorti, votre chien une fois dehors, voudra à tout prix profiter de cette expérience qui lui arrive si rarement en gambadant partout, en tirant bien évidemment sur la laisse et vous avec.

 

Comment faire pour qu’il arrête de tirer sur sa laisse ?

Il y a différentes méthodes pour vous aider à ne plus subir ce genre de désagrément. La première chose est de tout d’abord le promener plus souvent pour l’habituer aux environnements que vous souhaitez visiter ensemble. Si vous l’enfermez constamment, ne soyez pas surpris qu’il tire sur la laisse. Il faut aussi savoir que contrairement aux idées reçues, il ne s’agit pas d’un problème d’autorité. Le chien ne souhaite en aucun cas vous soumettre ; ce qu’il souhaite c’est juste découvrir son environnement. Vous devez simplement discipliner votre chien en le punissant s’il se met constamment à tirer en adoptant des punitions qui l’obligeront à changer d’attitude sans pour autant que cela affecte son expérience. Soyez persévérant et très patient. N’utilisez pas votre laisse pour guider le chien, il aura tendance à tirer s’il ressent de la gêne dans ses mouvements.

 

L’obésité animale, un problème prédominant

A force de les nourrir plus que la norme et à cause de la sédentarisation, nos animaux de compagnie sont de plus en plus exposés au problème de l’obésité. Aujourd’hui on estime que 50% des chats sont obèses du fait de la suralimentation. Cela occasionne une hausse du taux de la mortalité dû aux maladies telles que le diabète et une baisse de la qualité de vie de nos animaux de compagnie.

 

Les principales causes de l’obésité

La principale cause de l’obésité chez l’animal de compagnie, est l’accessibilité de la nourriture qui occasionne une suralimentation du fait que les propriétaires banalisent la quantité et trop souvent même la qualité des aliments qui sont donnés aux chats et aux chiens. Il n’est pas rare que le chat ou le chien, se retrouve à manger les restes de table quand bien même il vient de terminer son repas. Cela part sans doute d’un bon sentiment, mais les conséquences de tels comportements sont très dangereuses pour la santé de l’animal. C’est donc au propriétaire de prendre les mesures adéquates pour préserver la santé de son animal en évitant de le nourrir plus que de raison et en limitant l’accès aux aliments quand ceux-ci ne lui sont pas destinés. Un chat ou chien obèse, à l’instar des humains, aura tendance à développer des mauvaises habitudes qui sont la conséquence de sa maladie. Il deviendra plus sale, vu qu’il ne pourra plus efficacement faire sa toilette, certaines parties de son corps n’étant plus faciles d’accès. Il lui sera aussi difficile de courir ou de sauter comme animal au poids tout à fait normal devrait.

Comment prévenir

Il n’existe pas de solution miracle pour lutter contre l’obésité chez l’animal domestique. La seule chose à faire est de vous responsabiliser et de prendre conscience de vos mauvaises habitudes vis-à-vis de lui. Commencez par savoir quels sont ses besoins en nourriture, les quantités qu’il doit ingérer. Lui faire faire de l’exercice, car n’oublions pas, même chez l’animal le sport c’est la santé. Veiller à son poids et à son alimentation doit être pris sérieusement.

 

 

 

 

Comment bien s’occuper d’un lapin ?

Avoir un lapin comme animal de compagnie est une bonne chose à condition de savoir s’en occuper. Cette boule de poil nécessite  de disposer d’éléments importants pour assurer son bien-être, même si cela parait sans nul doute fastidieux. Voici un tour d’horizon de ce qu’il faut faire.

 

Sa nourriture : Le foin et les légumes

Contrairement aux idées reçues, le lapin n’est pas un amateur de carotte à proprement parler. Dans la nature, il lui arrive d’en manger, mais son alimentation de base est faite de légumes en tout genre, de fourrage et de racines. Le foin est donc une alternative intéressante puisqu’il permet à ses dents de s’user correctement et constitue plus de la moitié de son alimentation. Pour les légumes veiller tout de même à vous renseigner correctement sur la possible toxicité de ceux que vous aurez choisis.  Il convient de mettre du foin vert aux senteurs printanières, c’est très bon pour le lapin qui viendra fourrager constamment. Renouvelez le foin dès qu’il comment à jaunir. Pour avoir des informations plus précises sur la quantité et les différents types d’aliments pour votre lapin, renseignez-vous auprès d’une animalerie.

 

Une cage pour maison, un coin pour jouer

La cage fait également partie de la panoplie de ce qu’il vous faudra pour bien vous occuper de votre lapin. Choisissez une grande cage avec des accessoires pour lui permettre d’avoir une activité physique et facile à nettoyer. En effet, le lapin est un animal particulièrement propre. Il  fait ses besoins  aux mêmes endroits. Il vous faudra donc veiller à l’hygiène en la nettoyant chaque jour, au risque de le voir refuser catégoriquement de faire ses besoins dans la cage.  Vous pouvez également lui construire un endroit dédié cette activité. Remplissez-le de copeaux de bois ou de vieux fourrage, cela agglomère très bien les excréments. Le nettoyage régulier de sa cage vous permettra de ne pas vous retrouver envahi par les odeurs d’excréments et de préserver l’hygiène de votre animal de compagnie ainsi que  la vôtre. Si vous disposez d’un jardin, installer sa cage dans un enclos à l’abri du froid et des fortes chaleurs.

Bien choisir la litière de son chat

Le chat est animal particulièrement propre et exigeant. Si vous lui choisissez une litière inappropriée et que vous ne prenez pas le temps de la nettoyer correctement, il fera ses besoins un peu partout dans la maison. Voici quelques conseils qui vous aideront à faire le choix d’une bonne litière pour votre chat.

Les règles indispensables

Si vous souhaitez faire l’acquisition d’une litière pour votre chat, il convient de connaitre quelques règles indispensables. Premièrement, déposer le bac à litière loin de tout point de passage et dans un endroit sombre loin de toute humidité, c’est connu, les chats détestent l’humidité. Deuxièmement, placer sa litière loin de l’endroit où il prend sa nourriture. C’est bien pour l’hygiène et pour l’équilibre du chat. Troisièmement, si vous en avez plusieurs, préférez une litière par chat, c’est certes relativement cher, mais cela vous évitera de retrouver les excréments un peu partout dans la maison. Les chats ont coutume de ne pas faire leurs besoins aux mêmes endroits que leurs congénères. Enfin, prévoir une litière assez profonde pour qu’il puisse enterrer ses excréments.

 

Les différents types de litières

Il existe plusieurs types et plusieurs marques de litières.  Il convient cependant de choisir celle qu’il appréciera et qui sera pour vous facile à entretenir. La plus connue et la plus traditionnelle est la litière minérale. Elle est composée de granulés en argile naturelle qui absorbent les liquides. Si vous avez un seul chat, vous pourrez la changer une fois par semaine et son prix est  peu élevé en fonction de la marque et de la gamme que vous choisirez. La litière végétale est composée de matières naturelles et biodégradables généralement fabriquées en fibres de bois, de paille ou de chanvre. Elle est peu chère et s’entretient facilement. Pour le nettoyage, il est possible de s’en débarrasser dans les toilettes. Seul bémol, il vous faudra la changer tous les cinq jours environ. Il est donc conseillé de choisir une litière végétale agglomérante, vous gagnerez en du temps car elle a la propriété de rassembler les déchets en un seul bloc, ce qui est pratique pour le nettoyage.